• La pâquerette

    La pâquerette est une plante vivace, haute de dix à vingt centimètres.

    Ses fleurs naissent sur des inflorescences appelées capitules. celles du pourtour ont l'aspect de pétales de couleur

    variant  du blanc au rose plus ou moins prononcé : ce sont des fleurs femelles. Celles du centre sont jaunes et sont

    hermaphrodites.

    La pâquerette n'est donc pas une fleur unique, mais un capitule portant de très nombreuses fleurs.

    Les pâquerettes sont très résistantes, on les trouve un peu partout et notamment sur les gazons.

    Elles se ferment la nuit et s'ouvrent le matin pour s'épanouir au soleil; elles peuvent également se fermer à l'approche

    des averses.

    Les pâquerettes résistent aux tontes répétées même très rases dans le gazon, elles ont donné lieu à l'expression "au ras

    des pâquerettes" voulant dire "au ras du sol" et par métaphore, "sans intelligence".

    Source : Wikipédia

    ...et ci-dessous, un petit diaporama : [si le logo du haut parleur (en bas à gauche) est barré d'un trait rouge, clic gauche dessus pour écouter la musique]

     

     

     

     


    19 commentaires
  •  

    Le chevreuil

     Photo prise à Luzillat (Puy-de-Dôme) le 21 avril 2015 et aimablement prêtée par Annie.

     

    Le chevreuil est un cervidé très commun, souvent solitaire et habitant les forêts de feuillus et de conifères.

    On le rencontre aussi en zones agricoles. 

    Il s'aventure de plus en plus à proximité des villes.

    Son pelage est brun-roux, devenant grisâtre en hiver.

    La croupe appelée miroir et la queue courte, sont blanches.

    Les mâles portent des bois courts, bosselés à la base; ils perdent leur velours en mai et tombent en novembre.

    La taille du corps est de 1 m à 1,40 m pour une hauteur au garrot d'environ 70 cm.

    Il se nourrit de bourgeons, buissons, feuilles et jeunes branches d'arbres bas, de ronces, lierres...  mais aussi de

    cultures d'hiver et de printemps dans les champs .

    Lorsqu'il est dérangé, le chevreuil aboie pour prévenir ses congénères.

    (écoute de l'aboiement au dessus de la photo)

    Source : Larousse Nature en poche : Animaux sauvages.

    Voir ici un dossier très intéressant préparé par une école (classes CM1 et CM2) du Queyras.

     


    16 commentaires
  • Le paon du jour

    Photo aimablement prêtée par Véronique

     

    Le paon du jour

     

    Le paon du jour est un magnifique papillon avec des ocelles (tâche colorée en forme d’œil sur les ailes) spectaculaires.

    Il est répandu et commun, on le rencontre un peu partout, dans les jardins où il butine les fleurs de buddleias, dans les

    allées forestières, les haies et les talus.

    Au repos, les ailes repliées marrons noires  ressemblent à une écorce (2ème photo).

    Sa plante hôte est l'ortie, la chenille y vit dans une toile de soie.

    Source : Larousse Nature en poche : papillons

    Si vous désirez en savoir plus sur le paon du jour, consultez l'excellent article Wikipédia : c'est ici.

     


    20 commentaires
  • Le lamier pourpreLe lamier pourpre

    Le lamier pourpre se rencontre

    fréquemment dans les jardins, il a une

    hauteur de 8 à 20 cm environ.

    C'est une plante proche de la menthe, et

    c'est une des premières fleurs de l'année.

    Malgré le nom d'ortie rouge qui lui est

    quelquefois attribué, elle ne pique pas.

    Les petites feuilles au sommet de la plante

    sont de couleur pourpre; les fleurs à 2

    lèvres  sont de couleur rose rouge.

    Source : Larousse Nature en poche : Fleurs sauvages

    (Un clic gauche sur les photos permet de les voir en grand format)

     

     


    15 commentaires
  • Le Grosbec casse-noyaux

    Photo aimablement prêtée par Annie.

    (Sur la photo : le mâle)

     

    Le Grosbec casse-noyaux est difficile à voir car il est le plus souvent haut dans  les arbres, sauf l'hiver où il s'approche

    des mangeoires.  Il descend également à terre pour se nourrir et boire.

    Sa silhouette est massive avec une grosse tête marron orangé pour le mâle, plus terne pour la femelle. Le tour du bec et

    le menton sont noirs. La queue est courte. Il mesure environ 18 cm pour 55 g.

    Avec son gros bec conique très puissant, le Grosbec  peut écraser les noyaux de cerises, prunes et olives et les graines

    très dures. Il décortique également toutes sortes de baies : pruneliers, aubépine, houx...et à la belle saison, il ne

    dédaigne pas des bourgeons et des insectes , notamment de gros coléoptères : hannetons, chenilles tordeuses...

    Il construit un nid fait de brindilles et de mousse dans un arbre; 4 à 5 œufs sont  pondus en avril-mai.

    (Pour écouter la voix du Grosbec : clic gauche au dessus de la photo)

    Sources : Larousse Nature en poche : Oiseaux et : le guide des oiseaux autour de chez vous chez Tétras éditions.

    Pour en savoir plus sur ce très bel oiseau, c'est ici .

     


    17 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires