•  

    Le rougequeue à front blanc mâle

    Photo Roland Roger www.oiseaux.net

     

    Le rougequeue à front blanc mâle

    Le rougequeue à front blanc mâle

    Le rougequeue à front blanc, magnifique oiseau arrive d'Afrique courant avril (chez moi, régulièrement entre le 16 et le

    23 avril). Le mâle est un des oiseaux les plus colorés d'Europe.

    La femelle plus terne  a la queue rousse comme celle du mâle.

    L'espèce affectionne les vergers et les jardins ainsi que les bois clairs.

    Il se nourrit d'insectes, araignées et vers ainsi que de baies.

    Ici, je l'ai photographié derrière une vitre d'où un manque de netteté.

    (Pour écouter son chant, clic gauche au dessus de la photo).

    Source : Larousse Nature en poche : Oiseaux.

    Pour en savoir plus sur le mode de vie de cet oiseau, c'est ici.

     


    15 commentaires
  •  

    La digitale pourpre

    La digitale pourpre

    La Digitale pourpre se rencontre un peu partout aux bords des chemins, des routes, des bois, mais surtout sur sols

    acides.

    Les fleurs poussent en épis unilatéraux et fleurissent progressivement du bas au haut de la tige.

    Elles possèdent des tâches blanchâtres sur la lèvre inférieure.

    Les bourdons peuvent facilement pénétrer à l'intérieur.

    C'est une plante très toxique dont les feuilles contiennent de la digitaline qui augmente la pression artérielle.

    Sa hauteur peut atteindre 2 mètres.

    La fleur mesure environ 4 à 5 centimètres.

    La floraison intervient de juin à septembre.

    Source : Larousse Nature en poche : Fleurs sauvages.

    Pour de plus amples renseignements sur cette plante; c'est ici.


    16 commentaires
  •  

    L'Argus vert ou la Thècle de la ronce.

    Photo aimablement prêtée par Annie

     

    Chez l'Argus vert, mâles et femelles sont identiques.

    Le dessous des ailes est vert et le dessus brun grisâtre.

    Les yeux sont entourés d'un liseré blanc.

    Son envergure est de 2,5 à 3 cm; la période de vol s'étend de mars à juillet.

    On le rencontre jusqu'à 2200 mètres, dans les jardins, les clairières, les lieux herbeux et les landes.

    Ses plantes hôtes sont : les ajoncs, la bruyère,les genêts, cytises et autres plantes basses.

    Il est répandu et n'a pas de statut de protection particulier.


    15 commentaires
  •  

    La marmotte

    Photo aimablement prêtée par Nicole

     

    La marmotte est un rongeur diurne d'environ 50 à 55 cm  avec une queue touffue à bout noir de 15 à 20 cm.

    On la rencontre dans les massifs alpins ouverts, scrutant le ciel depuis un rocher.

    Ses pattes sont courtes.

    Elle possède un pelage épais brun-roux qui la protège du froid; quand il fait très chaud, elle se met à l'abri dans son

    terrier d'on l'ouverture mesure environ 20 cm.

    La marmotte hiberne d'avril à octobre dans un système de galeries.

    Elle émet un sifflement aigu depuis un rocher qui sert à avertir ses congénères d’un danger, mais qui lui permet

    également de marquer son territoire.

    Elle se nourrit d'herbes et de racines, et de petits invertébrés (insectes, araignées, vers).

    D’autres informations sur ce joli mammifère ici.


    20 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires