•  

    Corydale à bulbe creux (corydalis cava).

    La corydale à bulbe creux est une plante assez rare de couleur rouge terne ou quelquefois violette.

    Ses fleurs sont au sommet d'une tige de 10 à 20 cm de haut.

    Les feuilles sont largement échancrées.

    On la trouve dans les bois, les haies, les bords de chemins...

    Elle aime les sols riches en humus.

    Les graines sont disséminées par les fourmis.

    C'est une ancienne plante médicinale dont le bulbe est toxique.

    Sa floraison s'étale de mars à mai.

    Source : vertdeterre.com.


    25 commentaires
  •  

    La pervenche

     

    La pervenche est une plante herbacée de la famille des Apocynacées.

    Elle se multiplie par stolons, comme le fraisier, ses tiges s'allongent, couvrent le sol et y prennent racine.

    Elle serait un bio indicateur qui signale qu'une parcelle a été autrefois cultivée plusieurs siècles auparavant.

    Le nom de pervenche a été donné à la couleur bleu mauve qui rappelle celle de ses fleurs.

    Elle aurait des vertus médicinales permettant de vaincre de nombreux maux (maladie de Hodgkin par ex.)

    Certains papillons de nuit se nourrissent de pervenches (la lichénée mariée et le sphinx du laurier rose).


    39 commentaires
  •  

    La clématite des haies (Clematis Vitalba).

    La clématite des haies est un arbuste de la famille des renonculacées qui pousse à l'état sauvage.

    Son nom signifie : vigne blanche.

    C'est une liane vivace, grimpante (longue de plusieurs mètres) aux tiges vigoureuses et ramifiées, aux fleurs blanc-

    verdâtre odorantes.

    Les fruits représentés sur la photo sont des akènes argentés en forme de pompons plumeux bien visibles en automne

    dans les haies et les arbres.

    La dénomination "d'herbe aux gueux" provient de l'utilisation de ses feuilles irritantes, par les mendiants pour s'infliger

    volontairement des ulcères afin de susciter la pitié.

    C'est une plante toxique.

    Autrefois, la médecine traitait la gale par des frictions avec de l'huile dans laquelle on avait fait macérer des feuilles de

    clématite vigne blanche.

    Ses tiges creuses servaient aux enfants à faire des tuyaux de pipes.

    Source : Wikipédia et Larousse Nature en poche : fleurs sauvages.


    26 commentaires
  •  

    L’œillet velu

     

    L’œillet velu

     

    L’œillet velu aussi appelé Armoirie ou œillet sauvage est une magnifique plante herbacée annuelle ou bisannuelle

    appartenant à la famille des Caryophyllacea.

    L’œillet velu possède de longues feuilles effilées et velues opposées. Elles forment une rosette à la base.

    La tige vert foncé haute de 10 à 40 cm est robuste et couverte de poils.

    La fleur est formée de 5 pétales pourpres ou rose, sortant d'un fuseau allongé.

    Les pétales de 8 à 15 mm sont piqués de tâches plus claires.

    La floraison intervient de mai à août.

    L’œillet velu se fait très discret  et il faut bien observer les bords de chemins pour le découvrir.

    On le trouve sur sols sablonneux, talus herbeux et en lisières et clairières de forêt.

    Source : Guide des fleurs sauvages chez Delachaux et Niestlé.

     

     


    13 commentaires
  •  

    La cerise

    Pour "déguster" ce délicieux fruit, rendez-vous "ici" et "là" 

    et n'oubliez pas le traditionnel clafoutis ! "ici"

     

    En France, le cerisier fut cultivé pour le commerce dès le haut Moyen Age.

    Ses fruits délicats et sucrés étaient appréciés mais aussi son bois à la texture et à la finesse délicates.

    La récolte des fruits se fait entre fin mai et début août, selon les variétés.

    Il faut compter en général 45 jours entre la date de floraison et la date de maturité des fruits.

     Source : Wikipédia.


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique