• Le Perce-neige

    La période de floraison du Perce-neige s'étale de janvier à mars; au départ, les deux feuilles élancées percent la terre, suivi par les tiges florales. Sa hauteur est de 10 à 20 cm environ.

    La fleur blanche possède 3 sépales et 3 pétales plus courts, marqués de vert.

    Les Perce-neige poussent en tapis dans les bois et les talus des bords de chemins.

    C'est une plante qui est également cultivée.

    Source : Larousse Nature en poche : Fleurs sauvages.


    13 commentaires
  • Les fleurs femelles du noisetier.

    Le noisetier est une plante monoïque, c'est à dire que sur un même pied sont regroupées les fleurs mâles appelées chatons, bien visibles en hiver et les fleurs femelles qui passent facilement inaperçues tant elles sont minuscules (2 à 3 millimètres à peine).

    En ce moment (mois de février), en s'approchant de l'arbuste, on découvrira ces magnifiques fleurs rouges.

    Le vent va disséminer les graines des chatons qui iront féconder les fleurs femelles qui donneront les futures noisettes.

    La difficulté cependant, c'est que les chatons sont souvent en avance de maturité par rapport aux fleurs femelles; la fécondation peut donc intervenir entre des arbustes différents.

    Sur la photo du haut, l'on peut voir à la fois les chatons mâles et la petite fleur femelle rouge (en haut à gauche).

    Sur la photo du bas : la fleur femelle en gros plan.

    Les fleurs femelles du noisetier.


    9 commentaires
  • La prunelle

    La prunelle est le fruit du prunellier (prunus spinosa) appelé prunier épineux ou épine noire.

    C'est un arbrisseau épineux caduc à fleurs blanches.

    Le fruit est à noyau (de 1 à 1,5 cm de diamètre) de forme sphérique, sa couleur est bleu violet, noir.

    Les fruits sont très astringents et acides et deviennent  plus sucrés à pleine maturité. 

    Ils se récoltent généralement après les premières gelées.

    On en fait de l'eau de vie ou de la gelée.

    Les prunelles font le régal des grives et des merles.

    Le prunellier sert de porte greffe pour les pruniers et son bois très dur sert à fabriquer des cannes.

    Autrefois, le bois mis en fagots servait pour le chauffage des fours à pain.


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique